• SWITZERLAND

  • Sport Life+

Science & Innovation

Photobiomodulation: Définition & principe

La photobiomodulation encore appelée LLLT, pour Low Level Light Therapy, consiste en l’application d’une lumière monochromatique produite par des LED (Light-Emitting Diode) afin de stimuler des processus biologiques au niveau cellulaire et obtenir des bénéfices pour l’utilisateur.

Action sur les cellules:
La lumière est composée de petites particules qu’on appelle les photons. Ces photons ont une action directe au niveau de la mitochondrie qui fabrique l’énergie nécessaire, nommée ATP (Adénosine Tri-Phosphate), au fonctionnement de la cellule. Toutes les cellules de notre corps, sauf les globules rouges, possèdent des mitochondries.

Le principe d’action est que ces rayons lumineux spécifiques en fonction de leur plage de couleur (bleue, verte, jaune, orange ou rouge), du mode de délivrance (pulsé ou continu) et de la puissance du flux vont pouvoir pénétrer directement ou indirectement les différences couches de la peau jusqu’à notamment pouvoir atteindre les cellules musculaires.
En stimulant les cellules musculaires au repos, au niveau de l’enzyme cytochrome c-oxydase de la mitochondrie, la lumière va permettre non seulement de produire plus d’ATP donc plus d’énergie mais aussi d’activer des mécanismes de réparation anti-inflammatoires.

Etudes référencées - Photobiomodulation en pratique sportive

– e.g. Ferraresi C, Huang YY, Hamblin MR « Photobiomodulation in human muscle tissue: an advantage in sports performance? ». Journal of Biophotonics. 2016 Dec;9(11-12):1273-1299

– e.g. Borsa PA, Larkin KA, True JM « Does phototherapy enhance skeletal muscle contractile function and postexercise recovery? A systematic review. ». Journal of Athletic Training 2013 Jan-Feb;48(1):57-67

La mitochondrie - Usine à énergie de nos cellules

Les mitochondries sont des organites présents dans toutes les cellules de la plupart des eucaryotes, hormis certaines cellules telles que les globules rouges. Leur diamètre varie généralement entre 0,75 et 3 μm. Les mitochondries sont souvent décrites comme les « centrales énergétiques » des cellules, dans la mesure où elles contribuent à l’essentiel de la production d’ATP cellulaire à travers la β-oxydation, le cycle de Krebs et la chaîne respiratoire dans le cadre de la phosphorylation oxydative.

Leur nombre par cellule varie considérablement par espèce, par tissu et par type cellulaire, alors que les globules rouges du sang en sont totalement dépourvus, les plaquettes en contiennent très peu, tandis que les cellules du foie et les cellules musculaires peuvent en contenir plus de 2000.

L'ATP - la molécule clef de l’énergétique cellulaire

L’ATP (Adénosine Tri-phosphate) est le donneur immédiat d’énergie libre et de très loin le plus important dans les systèmes biologiques. Ce rôle d’intermédiaire, couplé au fait que les stocks d’ATP ne sont pas très importants, fait que cette molécule est soumise à un renouvellement intense, ce qui nécessite une production permanente, rapide et importante.

Chez l’homme, on estime que la consommation énergétique moyenne d’un individu est d’environ 8 360 kjoules (2 000 kcal) par 24 heures. Cette énergie, contenue dans les molécules organiques (généralement glucides et lipides), doit servir à fabriquer de l’ATP avant d’être utilisée par les cellules. Le rendement de cette synthèse est nécessairement inférieur à 1, le reste étant perdu sous forme de chaleur. C’est donc environ 4 180 kjoules (1 000 kcal) qui seront stockés transitoirement dans les molécules d’ATP puis utilisés par les cellules !
L’hydrolyse d’une mole d’ATP fournit 30,5 kjoules (7,3 kcal) dans les conditions standard mais près de 50 kjoules (12 kcal) en conditions physiologiques. Les 4 180 kjoules fournis aux cellules correspondent donc à l’hydrolyse de 83,6 moles d’ATP, soit environ 46 kg… Sachant que le stock d’ATP/ADP pour tout l’organisme est d’environ 0,1 mole (autour de 50g), cela implique qu’il soit renouvelé 460 fois par jour, soit approximativement une fois toutes les 3 minutes ! Cette valeur est une moyenne pour un organisme et peut être largement inférieure pour une cellule en cas de très forte demande énergétique (typiquement une cellule musculaire lors d’un effort intense) pour se chiffrer en secondes.

Life+™ était à la SaintéLyon 2016

Les résultats du programme récup' avec Life+™

Vous avez été très nombreux à découvrir l’innovation Life+™ lors de la SaintéLyon 2016. Présent à l’Espace Récupération, nous avons réalisé un questionnaire AVANT-APRES en 25 questions portant sur le protocole RECUPERATION – 6MN (programme 2). 131 questionnaires remplis.

0
avaient une mobilité retrouvée !
0
Marchaient mieux, voir normalement !
0
Estimaient être moins fatigué !
0
à dire Facile, Simple, Rapide !
0
A dire Efficace, voir Très Efficace !
0
à qualifier Life+ d'incroyable, de surprenant, d'étonnant !

les Tests & Essais réalisés sur l’innovation Life+™ !

Testé & approuvé

Sportifs pros, clients, préparateurs physiques, coachs, kiné, osthéo, presse… En à peine 6 mois, Life+™ révolutionne le bien être des sportifs par ses effets étonnants, surprenants et bluffants ! Découvrez les articles, les tests en situation et les retours d’expérience !

Action sur le photorécepteur

La photobiomodulation, c’est plus de 4800 études publiées en revues scientifiques indexées… L’action de la lumière de Life+™ agit sur le photorécepteur de la mitochondrie afin de relancer la production de l’ATP au niveau du Cytochrome C Oxydase dans le cadre du cycle de Kreps. Simple, efficace, rapide ! La révolution, désormais accesible à tous… tout simplement.

Tutos vidéos Life+™ LIGHT YOUR SPORT

Découvrez les tutos Light Your Sport, conseils de coachs, interview d’athlètes et partage de leurs expériences et conseils dans l’utilisation de Life+™ SportDevice dans le quotidien des entraînements: sensations, bénéfices, ains de temps en récupération… Pour toujours plus de plaisir dans tous les sports et pour tous les sportifs !